in

[Money] Nos conseils pour bien anticiper et préparer sa retraite !

En France, le financement des retraites repose sur un système par répartition. Ce sont les actifs qui financent les pensions de retraite des retraités. Mis en place dans le milieu du siècle dernier, ce système a plutôt bien fonctionné pendant des décennies mais connaît des difficultés depuis une vingtaine d’années. En effet, la démographie française a beaucoup évolué depuis la mise en place de ce système. Les retraités représentent une proportion de plus en plus importante de la population française, notamment en raison de l’allongement de la durée de la vie. Par conséquent, le poids des cotisations pesant sur les actifs est de plus en plus élevé. Les gouvernements successifs doivent donc prendre des mesures impopulaires pour ré-équilibrer le système des retraites. Cela passe par 2 moyens : l’augmentation de l’âge de départ en retraite et la baisse des pensions. Une nouvelle réforme des retraites est menée par le gouvernement actuel.

Les actifs doivent être lucides : pour disposer de revenus confortable à la retraite, il ne faudra pas compter sur le système par répartition. En plus de leurs cotisations, les actifs doivent donc se constituer une retraite par capitalisation.

 

  • Comment capitaliser efficacement pour la retraite ?

 

Pour obtenir une rente significative, il est nécessaire de capitaliser plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’euros. Pour arriver à un tel montant, la bonne stratégie consiste à épargner le plus tôt possible dans sa vie active, même une petite somme, mais d’être constant dans son effort d’épargne. Par exemple, placer 100 ou 200 euros tous les mois.

Concrètement, en plaçant 200 euros par mois et en tablant sur un rendement de l’épargne de 4 %, l’épargnant pourra se constituer un capital de plus de 136 000 euros au bout de 30 ans. Cette somme permettra ainsi de générer plusieurs milliers d’euros d’intérêts par an à la retraite.

Dans cet exemple, le scénario repose sur un rendement de l’épargne de 4 %. En pratique, pour parvenir à ce rendement, on ne peut pas se contenter de simples livrets d’épargne. Il sera nécessaire de diversifier son épargne sur des placements dynamiques tels que les actions et l’immobilier. Pour s’en convaincre, voici un petit tour d’horizon du rendement des principales classes d’actifs. Actuellement, les fonds en euros (capital garanti) ne rapportent que 1,5 % en moyenne (3 % pour les meilleurs fonds euros). De leur côté, les placements immobiliers tels que les SCPI rapportent en moyenne de 4 à 6 %. Et en bourse, le CAC40, indice phare des grandes entreprises françaises, a délivré un rendement annuel moyen d’environ 8 % (en incluant les dividendes). Il est donc aisé d’obtenir un rendement supérieur à 4% à long terme, en faisant la part belle aux actions et à l’immobilier dans son allocation patrimoniale.

 

  • Quelle enveloppe choisir pour préparer sa retraite ?

 

Il existe différents placements adaptés pour préparer sa retraite.

Le plan d’épargne retraite populaire (PERP) est un produit d’épargne proposé aux épargnants souhaitant investir de l’argent en vue d’une sortie en rente viagère au moment de la retraite. Une sortie partielle en capital est également possible. L’avantage de ce produit réside dans le fait que les sommes placées sur le PERP sont déductibles des revenus imposables (dans la limite de 10 % des revenus). Un des inconvénients est que l’argent est bloqué jusqu’à la retraite. Les retraits anticipés ne sont possibles que dans des cas particuliers tels que l’invalidité du souscripteur, le surendettement, ou l’acquisition d’une résidence principale. Les épargnants souhaitant davantage de souplesse peuvent s’orienter vers l’assurance-vie.

À l’instar du PERP, qu’une assurance-vie dispose également d’avantages fiscaux intéressants. Contrairement au PERP, il est possible d’en retirer de l’argent à tout moment. Cependant les avantages fiscaux se matérialisent lorsque le contrat d’assurance-vie atteint 8 ans, il est alors possible de réaliser des retraits du contrat sans payer d’impôts sur les plus-values. Un abattement de 4600 euros par an est appliqué sur les gains. Cet abattement est doublé pour un couple marié ou pacsé. Cet avantage est donc intéressant pour réaliser une sortie en rente au moment de la retraite. En revanche, les versements sur l’assurance-vie ne sont pas déductibles du revenu (contrairement aux versements réalisés sur un PERP)

Les épargnants souhaitant acheter des actions en direct ou détenir des parts de fonds sans avoir à payer de frais de gestion à l’assureur pourront également ouvrir un plan d’épargne en actions (PEA). Le montant des apports au PEA est limité à 150 000 euros, ce qui représente une belle somme pour l’essentiel des épargnants. Le PEA offre également des avantages fiscaux : on peut sortir son argent après les 5 ans du PEA sans impôt sur le revenu sur les gains !

Le plan d’épargne retraite (PER) est une nouvelle enveloppe qui pourrait voir le jour prochainement avec la loi PACTE et inciter les Français à épargner davantage pour leur retraite. Les contours de ce dispositif ne sont pas encore bien définis. En attendant, les épargnants disposent de 3 enveloppes très intéressantes pour préparer leur retraite dès maintenant : PERP, assurance-vie et PEA.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Written by Sheeps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[Money] Découvrez les comparatifs d’assurance-vie pour faire des économies !

Comment reprendre confiance en soi après un échec ?